Je vais continuer par la première des danses standard par ordre d'apparition sur piste en compétition: la valse lente appelée aussi valse anglaise.

 

Les origines:

Dansée dans les cours des Royautés européennes au milieu des années 1700, la romantique valse anglaise est une danse lente à pas glissés, dérivée de la plus rapide valse viennoise. 

Forme de valse apparue dans le même temps que la valse viennoise au début du XIXème siècle, cette valse ne se dansait encore que sur deux temps et n'était qu'une simple évolution de la valse viennoise classique sur trois temps, remplaçant le deuxième temps par une pause. Le déclencheur de la valse fut le Boston, valse lente à 3 temps importée des Etats-Unis en 1867 Comme un bon nombre de danses, le boston se heurte à la Religion au XIXème siècle. Le boston n’est accepté qu’à la condition que la main de l'homme, qui doit tenir la taille de la femme, soit pudiquement enveloppée dans un gant ou, qu'au moins, elle tienne un mouchoir afin que ce contact jugé osé soit moralement plus acceptable. 

C'est une valse plus lente que la viennoise mais dans laquelle les danseurs peuvent ajouter de nouvelles figures. La valse anglaise est donc la forme moderne du boston. Si le boston est toujours pratiqué outre-Atlantique, l'Europe lui a donné un nouveau visage. La valse anglaise ne fut cependant réellement à la mode qu'en 1922.  La Valse prend vraiment plus d'envergure tout de suite après la première guerre mondiale. En 1921, il a été décidé que le pas de base serait : «marche, marche, assemblé». Quand en 1922, Victor Sylvester remporte le Championnat d'Angleterre de valse, sa chorégraphie n'était constituée que de tours à droite, de tours à gauche et de changement de direction. En 1926-1927, la valse avait déjà beaucoup évolué. Le pas de base était alors transformé en : «marche, de côté, assemblé». Les particularités de cette danse sont le mouvement ondulatoire du couple de haut en bas, et les pas glissés, rappelant le déplacement d'un félin. 

C'est entre 1920 et 1930 qu'un groupe de professionnels britanniques développe, entre autres, la valse anglaise pour en faire une danse sportive. Le rythme est peu à peu ralenti pour s'adapter aux ballades et aux chansons d'amour qui font le succès de nombreux compositeurs du XXème siècle. C'est ainsi que la valse anglaise acquiert douceur et tendresse, et la poésie et le repos qui donnent à ses danseurs cette élégance particulière.

La légende raconte que c'est à l'initiative de la Reine Victoria d'Angleterre, que la valse anglaise fut créée. En effet, c'est lors d'un voyage en Autriche que la Reine fut séduite par la valse viennoise, et qu’elle demanda alors à son professeur de lui enseigner cette danse. Mais comme la Reine Victoria boitait, le professeur a dû adapter la danse au pas de la Reine, ce qui a donné la valse anglaise.

 

Les caractéristiques:

Le tempo idéal de la valse anglaise est actuellement de trente-deux mesures par minute. La valse anglaise se danse sur 3 temps. Bien que plus lente, elle apporte plus de souplesse et d'ondulation que la valse viennoise et est réputée plus difficile... mais mon expérience me conduit à affirmer que la valse viennoise est bien plus difficile, aussi bien pour les compétiteurs que pour les danseurs loisirs.