Je vais continuer par la troisième des danses latine par ordre d'apparition sur piste en compétition: la RUMBA.

 

Les origines:

La rumba est une danse d'origine cubaine. La rumba, ou plus correctement la rumba cubaine est devenue la plus classique des danses latino-américaines.

Elle fut introduite parmi les danses de salon occidentales vers 1930. Le couple exécute une chorégraphie fondée sur la séduction. Dans sa forme actuelle, la rumba est composée de figures de base qui gardent les vieilles images des intentions féminines de dominer les hommes par leurs charmes. Dans une bonne chorégraphie de rumba, on devrait toujours voir les éléments d'attraction et de rejet entre l'homme et la femme. Les mouvements érotiques et sensuels de la femme obtiendront une réponse de désir et de domination masculine; c'est toujours l'homme qui gagne à la fin, la danseuse finit toujours par succomber à son danseur.

Vers 1930, le son cubain est renommé rhumba aux Etats-Unis, sous l'impulsion de Xavier Cugat, et la rumba devient une danse de salon. Celle-ci fera partie des danses latines en danse sportive. Elle a en effet été introduite dans les concours de danse sportive en 1955.

 

Les caractéristiques:

Le rythme de la rumba se compte en 4 temps. Le pas de base consiste à faire un pas sur chacun des 3 premiers temps et de marquer une suspension sur le dernier temps. Il faut deux mesures pour faire un pas de base complet.

 

Les musiques:

Musicalement, les racines de la rumba remontent au XVIème siècle, mais la rumba moderne est apparue aux environs de la seconde guerre mondiale, avec le développement du son cubain. La rumba est alors devenue la danse langoureuse et sensuelle que l'on connaît aujourd'hui.