La danse sportive est avant tout un sport de compétition, une discipline à la fois sportive et artistique qui se pratique en couple.

 

Elle est issue des "danses de salon" ou "danses de société" ou encore "danses de loisir".

Mais elle s'en différencie car elle allie l'esthétique, le caractère sportif et physique, l'élégance, la beauté des actions et des gestes, l'émotion visuelle et rythmique...

Elle est codifiée et constituée de figures imposées et de figures libres.

On la pratique à tous niveaux et à tous âges.

 

Il existe deux disciplines dans la danse sportive, dites "Standards" et "Latines".

 

Que ce soit à travers la sensualité et le dynamisme des danses latines ou l’élégance et la gaieté des danses standards, la danse sportive fait rêver et trouve des échos dans la culture de chacun.

 

LES DANSES LATINES : fougue et sensualité

Ces danses ont des origines latines très marquées avec un caractère festif ou sensuel.

Une grande liberté de mouvements est laissée aux partenaires qui peuvent danser en contact ou non.

 

Il s’agit de :

La SAMBA : elle nous vient du Brésil et de son carnaval, c'est le symbole de la fête. Gaie et exubérante, elle évoque le soleil et la sensualité. Elle est évolutive (les couples se déplacent) et se danse sur 2 temps (2/4) sur un tempo de 50 à 52 mesures par minute.

 

Le CHA CHA CHA : provenant de Cuba et de ses rythmes afro-cubains, c’est une danse joyeuse, insouciante et effrontée. Elle se danse sur 4 temps de façon syncopée avec un fort travail des hanches, sur un tempo de 30 à 32 mesures par minute.

 

La RUMBA : parente du Cha-Cha-Cha mais beaucoup plus lente, elle vient aussi de Cuba. Elle évoque la séduction et le jeu de l'amour entre les partenaires. Elle se danse aussi sur 4 temps, de façon également syncopée, avec, là encore, un très fort travail des hanches, sur un tempo de 25 à 27 mesures par minute.

 

Le PASO DOBLE : venu d'Espagne, il évoque la tauromachie, le danseur incarnant le toréador et la danseuse la "muletta" (c’est le leurre constitué par le drap rouge monté sur un bâton). C'est une danse à très fort caractère, qui évoque la passion et le drame.  Elle se danse sur 4 temps, de façon évolutive, sur un tempo de 60 à 62 mesures par minute.

Le JIVE : parente du boogie, du swing, du lindy hop, c’est une danse à caractère dynamique, vivante et joyeuse. Elle se danse sur 4 temps sur une rythmique très rapide avec, une fois de plus, un travail des hanches, sur un tempo de 42 à 44 mesures par minute.

 

LES DANSES STANDARDS : romantisme et rigueur

Ce sont des danses d'origine anglo-saxonne pour la plupart, où les partenaires sont en permanence en contact, en position "face à face", se tenant dans les bras l'un de l'autre.

Ce sont toutes des danses évolutives (cela veut dire que les couples se déplacent autour de la piste de danse).

 

Il s’agit de :

 

La VALSE LENTE (dite ANGLAISE) :  apparue au XIXe siècle, en même temps que la valse viennoise, dans les cours d'Europe, elle évoque le romantisme et la nostalgie grâce à la fluidité du mouvement. Elle est "swinguée", dansée sur 3 temps,  de façon plus lente et plus chorégraphiée que la valse viennoise, sur un tempo de 28 à 30 mesures par minute.

 

Le TANGO : ses racines sont latines (Mauritanie, Espagne et enfin Argentine).

A l’expressivité marquée, aux mouvements rapides voire saccadés, au très fort caractère, il est dansé sur 4 temps, sur un tempo de 31 à 33 mesures par minute.

 

La VALSE VIENNOISE : née dans les salons de la noblesse du nord de l'Italie au XIVe siècle, développée au XVIIIe siècle,  elle évoque le romantisme. Elle se danse à pas rapides, sur 3 temps, où le couple effectue un tour complet sur lui-même en 6 temps, sur un tempo de 58 à 60 mesures par minute.

 

Le SLOW FOX TROT : jazz swingué de la population noire de New-York, où la fluidité du mouvement et la distinction priment ; il s’agit de la plus technique des danses standards. Elle se danse sur 4 temps de façon très lente et "swinguée", sur un tempo de 28 à 30 mesures par minute.

 

Le QUICK STEP : influencé par le charleston, c'est un slow-fox joué très rapidement. Il s’agit donc d’une danse très vivante, distillant la joie, et où les danseurs se déplacent très vite avec de petits pas sautés. Il se danse sur 4 temps très rapides, sur un tempo de 50 à 52 mesures par minute.

La compétition exige de nombreuses qualités physiques et techniques qui se travaillent au cours de très nombreuses séances d’entrainements, ponctuées par la répétition des figures.

Elle représente en ce sens un sport avec une dépense d’énergie semblable à une épreuve d’athlétisme. Elle demande de la rigueur, de l’endurance, de la concentration.

Le spectacle est apporté par la musique, la beauté d’exécution des gestes et des figures, la féérie des tenues, l’élégance des couples. 

En compétition, la durée des danses est comprise entre 1 minute 20 et 1 minute 30.

2016 NICE DANSE par Alain CHARRETTE

  • w-facebook